Le Shar Pei : photo infos chien de race Shar Pei

Le Shar Pei : informations sur la race de chien Shar Pei

Le Shar Pei : photo infos chien de race Shar Pei


Le Shar Pei, ou Shar-Pei chinois, est une race de chien connue pour ses caractéristiques distinctives des rides profondes et une langue bleu-noir. Cette race provient de la Chine. Le nom (沙皮, pinyin: sha pi; nom anglais probablement dérivé d'orthographe britannique de l'équivalent cantonais, cvs pèih) se traduit par une «peau de sable" et se réfère à la texture de sa courte, pelage rugueux. Comme les chiots, Shar Pei ont rides nombreuses, mais à mesure qu'ils vieillissent, ces rides se desserrer et répartis comme ils «poussent dans leur peau». Shar Pei ont été nommés en 1978 comme l'une des races de chien du monde les plus rares par le magazine Time et le Livre Guinness des Records du Monde, et l'American Kennel Club ne reconnaissent pas la race jusqu'en 1991.
Apparence
Petit, oreilles triangulaires, un museau en forme comme celle d'un cochon et une queue haute-ensemble donnent également le Shar Pei un look unique. Pour la norme spectacle », la queue est épaisse et ronde à la base, elle s'amenuise en une fine pointe" (AKC standards Février 28, 1998). Comme les chiots, Shar-pei ressemblent fortement à des jeunes porcs, des porcelets expecially chinois qui sont de la même wrikly peau.

Couleurs du Shar Pei


Ouest Shar Pei viennent dans beaucoup de couleurs différentes, comme fauve, rouge (rose), le sable, crème, noir, lilas et bleu. Ils ressemblent aux Chow Chow raison d'avoir le même bleu-noir langue. Il ya plus de seize couleurs reconnues dans l'AKC. Le poil doit être solide dans la couleur, et tout Shar-Pei avec un «manteau fleuri" (repéré) ou noir et feu dans la coloration (c'est à dire de berger allemand) est une disqualification. Couleurs: noir, crème, beige, rouge-fauve, rouge, sable, abricot, chocolat, Isabelle, et le bleu. Le nez peut être noire ou de la brique (rose avec du noir), avec ou sans masque noir. Un Shar-Pei peut aussi avoir ce qu'on appelle un «diluer» la coloration. Signification du nez, des ongles et l'anus du chien est la même couleur que la robe, (manteau de chocolat c'est à dire avec le nez de chocolat, des ongles et l'anus). Toutes ces variations de couleur sont acceptables et belle, mais la couleur de la robe doit être solide et bien mélanger tout le corps du chien.

Manteau du Shar Pei



Un Shar Pei qui montre corps compact de la race, gondolé queue, et les petites oreilles
Ouest Shar Pei est disponible en trois types de pelage différents: cheval, brosse, et le manteau ours. Le manteau de cheval inhabituel est rude au toucher, très piquante et off-debout et se rapproche de la race traditionnelle originale Shar Pei en apparence et le type de manteau que l'un pinceau ou un ours. Ce manteau est assez épineux et peuvent être rugueuses ou irritantes, caresser dans le sens contraire de la fourrure. Le manteau de cheval est généralement considérée comme plus active et plus prédisposés à des comportements dominants que l'un pinceau. La variété de pinceau enduit n'ont poil légèrement plus long et le plus lisse se sentent à eux. Le manteau de la brosse est généralement considéré comme plus d'un "couch potato" que la robe cheval.
Contrairement aux deux types de revêtement ci-dessus, le manteau ours ne répondent pas aux standards de la race et, par conséquent, ne peut pas être montré. Le manteau est donc beaucoup plus longtemps que la brosse et les manteaux cheval qui, dans la plupart des cas, on ne voit pas les rides célèbre. Un manteau ours peut survenir dans n'importe quel détritus. Bearcoats ne sont pas dus à l'ajout d'autres races, Bearcoats étaient réellement la partie de la race d'élite appartiennent principalement par de riches aristocrates en Chine avant la révolution culturelle de Mao et la première à être exterminés par le régime pour être considéré comme bourgeois. «Peau sable» ou court poil exemples de la race étaient détenues par la classe paysanne, et furent les seuls survivants de l'extermination par le gouvernement, mais heureusement, le gène était présent dans Bearcoat manteaux les plus à cheval. Ces versions à poil court ont été utilisés pour travailler les chiens et les chiens de combat à cause de leur peau lâche (bien que la race n'a pas eu le coeur pour le combat et fut bientôt remplacé par des races plus agressives). Bearcoats peut être vu dans l'art chinois à travers l'histoire, et sont considérés comme l'une des plus anciennes races de la terre.
Cette race a peu ou pas d'effusion bien que le plus Bearcoats poil trop jettera deux fois par an

Le Shar-Pei chinois est un chien unique et intelligente le plus souvent reconnue pour ses rides. Initialement développé comme un chien de combat chinois, la race se porte bien aujourd'hui, dans l'obéissance, l'agilité, l'élevage et de suivi, avec des compétences qui auraient été nécessaires à la ferme. Parce que le nom Shar-Pei signifie «manteau de sable», la dureté est une caractéristique distinctive dans son manteau de deux types acceptées, soit à cheval (court) ou à la brosse (jusqu'à un pouce de long). Autres qualités uniques incluent pigments bouche noire, un peu "hippo-like" forme de la tête, les oreilles petites, des yeux enfoncés et topline hausse.
Tous les Shar-Pei, mais surtout la robe cheval, besoin de socialisation précoce auprès des enfants, des étrangers, et d'autres animaux. Comme la lutte des races, ils peuvent être têtus, volontaire et très territorial. La formation précoce peut aider à contrôler ces traits avant qu'ils ne deviennent des problèmes de comportement. Certaines personnes peuvent ressentir une sensibilité à la dureté de la couche de soit la longueur. C'est un doux, éphémère éruption cutanée qui peut se développer sur la peau qui a été en contact avec le manteau, le plus souvent sur les avant-bras.
L'un pinceau mûrit tôt pour être un chien trapu, solide, par conséquent, la socialisation précoce et la formation sont essentielles afin d'avoir un chien qui est un membre de la famille bien comme un membre d'accueil de la société. L'un pinceau n'est pas toujours aussi actif que le manteau de cheval et se contentent souvent plus au farniente autour de la maison. Comme leurs chevaux manteau de frères, ils sont une forte volonté, têtu et territoriales, mais elles sont souvent exposées à un degré moindre.
Toute couche de plus d'un pouce au garrot est appelé un «manteau ours» et n'est pas considéré comme standard de la race, comme cela se produit uniquement lorsque les hommes et les femmes porteuses de gènes récessifs manteau. Cette longueur robe ressemble à la tunique de l'Chow Chow. La personnalité de la couche d'ours est très semblable à celle d'un manteau de broussailles.

Les rides du Shar Pei



Ouest de type (A-C) et de type traditionnel Shar-Pei (D). L'excès de peau s'accumule dans certains domaines tels que le jarret (E).
Shar Pei viennent généralement en deux variétés. L'un est couvert de grands plis des rides, même dans l'âge adulte (de type occidental et le manteau essentiellement pinceau). L'autre variante est la peau qui apparaît plus serré sur son corps, avec des rides juste sur le visage et au garrot (le type d'original et le manteau de cheval).
Si un Shar Pei est attaqué les rides garder le Shar Pei d'être blessé gravement. [Citation nécessaire] Des scientifiques du Département des sciences du génome à l'Université de Washington, Seattle, a annoncé en Janvier 2010 qu'ils avaient analysé le code génétique de 10 différentes races de chiens de race. Dans le Shar-pei, ils ont découvert quatre petites différences situé dans le HAS2 gène qui est responsable de prendre hyaluronique 2 acid synthase. Cette enzyme permet d'acide hyaluronique, qui est l'une des composantes clés de la peau. Il ya eu de rares cas dans lesquels une mutation du même gène a provoqué le froissement grave chez l'homme aussi bien.


Tempérament du Shar Pei

Le Shar Pei est souvent méfiant envers les étrangers, ce qui a trait à leur origine comme un chien de garde. En général, la race s'est avéré être un aimant, le chien de famille dévoué. Ils sont également une race très indépendante et réservée. Néanmoins, le Shar Pei est extrêmement dévoué, loyal et affectueux envers sa famille et se prête à accepter des étrangers et l'introduction d'un délai approprié à un jeune âge. Si mal socialisés ou formés, il peut devenir particulièrement territorial et agressif. Même les personnes amicales et bien socialisés conservera penchants de la race de chien de garde (comme aboyer à des étrangers). Il est une race largement silencieux, aboiements que lors de la lecture ou lorsque inquiet. Le Shar Pei ont été élevés en tant que gardes du palais en Chine. Cette race est aussi très protectrice de sa maison et la famille, un chien puissant qui est prêt à garder ses membres de la famille. La race se prête à la formation, mais peut s'ennuyer de la répétition. Globalement, le Shar Pei est un chien qui est loyal et aimant à sa famille tout en étant très protectrice et indépendante.

Santé du Shar Pei

En raison de sa renommée après avoir été introduit en Amérique du Nord dans les années 1970, la race a beaucoup souffert inexpérimentés ou précipités d'élevage. Cela a entraîné non seulement dans un look radicalement différent pour le Shar-Pei (comme ses caractéristiques les plus distinctives, y compris ses rides et le museau arrondi, ont été grandement exagérées), mais aussi dans un grand nombre de problèmes de santé qui sont encore en cours d'élaboration lente de la la race d'aujourd'hui.
Infections cutanées induites par une allergie peut être un problème dans cette race, causés par des animaux reproducteurs mal choisi. Cela est devenu plus rare au fil des ans avec les éleveurs responsables et des lignes.
Familiale Shar Pei fièvre (FSF) est une maladie congénitale grave qui provoque des fièvres de courte durée jusqu'à 24 heures, généralement accompagnée par une accumulation de liquide autour des chevilles (appelée syndrome de Hock gonflé). Ces fièvres peuvent ou non se reproduire à intervalles plus fréquents et plus intenses. L'amylose, une maladie de longue durée, est vraisemblablement liée à la FSF, causée par le dépôt non transformés protéines amyloïdes dans les organes, le plus souvent dans les reins ou du foie, aboutissant finalement à une insuffisance rénale. Il n'existe aucun test précoce pour la FSF, mais comme elle est congénitale, le chien est soit né avec elle ou sans elle, et si une attaque se produit (généralement provoquée par un stress émotionnel ou physique excessive), le chien sera toujours sensible à une autre . Avec des soins appropriés, un Shar-Pei avec la FSF peuvent vivre une vie totalement normale et longue.
La maladie est associée au type de l'ouest et il est estimé que 23% sont affectés.  Le standard de la race australienne a été modifiée en 2009 pour décourager la prolifération des plis lourds.
Un problème commun est une condition douloureuse des yeux, entropion, dans laquelle les cils vers l'intérieur curl, irritant les yeux. Non traitée, elle peut causer la cécité. Cette condition peut être fixé par la chirurgie («pointage» des paupières de façon à ce qu'ils ne roulera pas sur le globe oculaire pour les chiots ou les enlever chirurgicalement la peau supplémentaire dans l'adolescence et plus Shar Pei).  En Australie, plus de 8 sur 10 Shar-pei nécessite une intervention chirurgicale pour corriger des problèmes oculaires.
Chinois Shar Pei peut être notoirement allergiques aux produits alimentaires qui contiennent du soja, maïs, blé, gluten ou les sucres (ou peut développer ces allergies sans soins appropriés dès le début). Il est recommandé dans la race désormais d'utiliser un tout sans grain alimentaires pour compenser et tenter de prévenir ces allergies. Souvent, la consommation de ces types de mauvaise qualité des aliments entraîner des réactions allergiques cutanées. Shar Pei dont l'apport alimentaire est limitée à une meilleure qualité des aliments exempts de maïs, soja, blé, gluten, et jouiront d'une vie plus saine avec des irritations de la peau peu ou pas, des démangeaisons ou des lésions. Une proportion non négligeable de Shar Pei de l'Australie sont aussi allergiques au bœuf, l'enlèvement de celui-ci de l'alimentation peut entraîner le dégagement de longue date des réactions allergiques.
Le Shar Pei est aussi sujette à des infections chroniques de levure à ses oreilles. Cela est dû à l'serré "rabat" que l'oreille crée sur le canal, permettant un environnement humide.
Carence en vitamine B12 est un problème commun dans le Shar Pei et est soupçonné d'être héréditaire.
Responsable travaux éleveurs avec un grand succès pour réduire la fréquence de ces problèmes génétiques, et ainsi de trouver un personnel expérimenté et bien établi éleveur Shar Pei est important. Certains problèmes (par exemple, la nécessité d'oeil vireur) peut être pratiquement éliminée de portées des éleveurs expérimentés. L'éleveur devra aussi donner des informations régime alimentaire meilleur et le plus détaillés spécifiques à leur Shar-Pei

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire